motherless


sans mère Bonjour, je souhaite partager cet article avec vous car je ne peux plus le garder en moi. Je ne me suis jamais vu comme ça, mais d’une manière ou d’une autre, tout s’est soudainement avĂ©rĂ© et je me suis abandonnĂ©. Le plus Ă©trange, c’est que c’est le fils de mon oncle qui m’a fait vivre ça, mais je suis très heureux. J’ai eu un plaisir extrĂŞme Ă  ressentir ce sentiment. Je suis allĂ© chez mon oncle, et le soir, mon père venait et nous nous asseyions tous ensemble. Je viens de sortir du travail, je viens de passer, je vais aider un peu ma belle-sĹ“ur, ils viendront, etc. puis je suis allĂ© et mon cousin masculin “Ahmet” a ouvert la porte. Au dĂ©but, pour une raison quelconque, j’ai soudainement eu froid Ă  l’intĂ©rieur, j’avais 22 ans Ahmet en avait 23, il a dit d’entrer, il s’est dirigĂ© vers sa chambre. Je suis allĂ© dans le hall et je suis arrivĂ© 2 minutes plus tard, napiyon, etc. j’ai regardĂ© les conversations classiques, j’ai dit qu’il n’y avait personne, oĂą sont-ils, ils sont allĂ©s faire du shopping, maintenant ils seront lĂ  dans une demi-heure, a-t-il dit. C’est Ă  ce moment-lĂ  que j’ai dit que j’irais Ă  la cuisine, que je prĂ©parais quelque chose, je suis passĂ©, pendant que je me prĂ©parais, Ahmet est soudainement venu et m’a serrĂ© dans ses bras, attrapant ma taille par derrière. Il a fourrĂ© son truc dĂ©construit entre mes cuisses. Peu importe Ă  quel point j’aimais ça, Ahmet, on m’a dit une ou deux fois ce que tu faisais ou quelque chose du genre, mais comme je n’avais pas eu l’occasion de me masturber depuis longtemps, j’avais aussi envie de vouloir quelque chose. Ahmet tirait mes cheveux sur le cĂ´tĂ©, me lĂ©chait lĂ©gèrement le cou, frottait sa langue sur tout mon cou. Alors qu’il passait sa langue autour de mon cou, ma pĂŞche commençait dĂ©jĂ  Ă  arroser. Maintenant que je suis de retour, j’ai serrĂ© Ahmet dans mes bras, je suis satisfait de tout ce qu’il va faire.
Quand j’ai senti l’Ă©coulement de l’eau de ma jambe Ă  mon pied, je suis devenu fou et j’ai sautĂ© sur les genoux d’Ahmet. Ahmet, oh, quelle vitesse, chĂ©rie, j’Ă©tais gĂŞnĂ© quand il a dit, mais que dois-je faire, je le voulais. Je n’ai jamais Ă©tĂ© touchĂ©e par un homme auparavant, et je me suis jetĂ©e sur mon cousin. Nous nous embrassions comme des fous, et Ă  ce moment-lĂ , il serrait mes seins dodus et mon cul, et il m’excitait dĂ©cemment. Il l’a posĂ© par terre, a mis son truc entre mes jambes et a commencĂ© Ă  tirer et Ă  pousser. DĂ©c. Il a dit allons dans ma chambre, m’a emmenĂ© dans sa chambre, m’a jetĂ© sur le lit et s’est mis sur moi tout de suite. Il a enlevĂ© tout ce que j’avais, j’Ă©tais nue et il s’est dĂ©shabillĂ©. Il lĂ©chait mes seins dodus, mon cou, mon ventre ou quelque chose comme ça. Mais cette fluiditĂ© du langage, je pense, personne ne l’a. Il a dit l’avez-vous dĂ©jĂ  fait auparavant, a ri, a dit ohoo, et a continuĂ©. Il suçait mes tĂ©tons comme s’il suçait des sucettes de bonbons. Il m’a ouvert les jambes, a dit que tu Ă©tais vierge maintenant, je ne pouvais mĂŞme pas dire oui, j’ai hochĂ© la tĂŞte, il a enlevĂ© son truc et a commencĂ© Ă  se frotter entre ma chatte. DĂ©c. Il a dit de gĂ©rer ça comme ça, au moins ne gâchons pas tout, je disais grizzly grizzly dans mon cĹ“ur, mais au moins il a dit que je lui rĂ©sistais. il l’a frottĂ© pendant 15 minutes, j’Ă©tais complètement vidĂ© et Ă©vanoui, mais il n’a pas eu de dĂ©clic. Ce n’est pas comme ça que ça se passe, tu es devenue une femme, au moins fais-le bien, je suis vide, retourne ton cul, dit-il. Je suis revenu parce que ça piquait pour la première fois, ma mère, je suis mort, je suis mort, je me suis littĂ©ralement levĂ©. Non, une telle douleur Ă©tait très douloureuse Ă  la première entrĂ©e, mais le plaisir après cela m’a fait tuer. Il baisait en crĂ©pitant sans pitiĂ©. J’ai senti la chaleur en moi et j’ai Ă©jaculĂ© Ă  nouveau. La chambre Ă©tait vide et nous nous sommes habillĂ©s tout de suite, Maman, puis nos parents sont arrivĂ©s, et je ne pouvais pas regarder les visages de mes parents par gĂŞne ou autre. C’Ă©tait le soir, nous sommes rentrĂ©s chez nous, et pendant que je rĂ©flĂ©chissais tout de suite, je me suis mouillĂ© Ă  nouveau et je me suis branlĂ© en mettant ma main dans mes sous-vĂŞtements. Maintenant, mon cousin et moi faisons l’amour comme ça pendant notre temps libre, nous sommes tous les deux dĂ©tendus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2024 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice für Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochlädst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst außerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Auf wirst du außerdem exklusive Pornoproduktionen finden, die von uns selbst gedreht wurden. Durchstöbere all unsere Sexkategorien und entscheide dich für deinen Favoriten: Amateur-Pornovideos, Analsex, Große Ärsche, Freundinnen, Blondinen, Brünetten, etc. In den entsprechenden Rubriken auf unserer Website sind außerdem auch Pornofilme zum Thema Gays und Shemales zu finden. Das Anschauen der Pornofilme ist vollkommen gratis! offre un servizio gratuito di hosting per video porno. Puoi creare il tuo account utente verificato per caricare video porno sul nostro sito in diversi formati. Ogni video che caricherai verrà gestito entro 5 giorni lavorativi. Puoi anche usare il nostro codice embed per condividere i video su altri siti. Su troverai anche produzioni porno esclusive girate da noi. Naviga liberamente fra le sezioni categorizzate di sesso e scegli la tua preferita: amatoriale, anal, culone, fidanzate, bionde, more, ecc… Potrai anche trovare porno gay e video porno trans nelle rispettive sezioni del nostro sito. Tutti i video porno sono visibili gratuitamente!