X-Sensual – Vanessa Devis – When this curly teen cheerleader is done with her private home police porno

Il y a exactement 4 ans, j’avais une petite amie nommĂ©e Cigdem. I
je l’ai rencontrĂ© Ă  l’atelier de confection et nous avons Ă©tĂ© ensemble pendant 2 ans
. Il avait parlé à sa mère de notre relation et un jour
J’ai dĂ» quitter l’usine oĂą je travaillais. J’Ă©tais mannequin
dans l’atelier . J’ai commencĂ© Ă  travailler dans une autre usine. Une semaine plus tard, Cigdem
et j’ai tĂ©lĂ©phonĂ© et sa mère s’occupait du commerce du thĂ© Ă  l’usine.
Le lendemain, j’ai demandĂ© du thĂ© mĂŞme si je n’aimais pas ça, et quelqu’un m’a apportĂ© du thĂ©.
Ma chambre modèle Ă©tait au dernier Ă©tage de l’usine, un
endroit où les chômeurs ne pouvaient pas entrer, et devant moi, de courts cheveux noirs apportaient un désastre total de thé. Il
il m’a dit que tu devais ĂŞtre la personne dont parlait mon cidre. oui avec une peur aussi
Je lui ai dit que c’Ă©tait Ă  moi. J’ai dit maintenant que je comprends pourquoi mon crocus est si beau
. Il a demandĂ© pourquoi. Je lui ai dit que j’Ă©tais impressionnĂ© par sa beautĂ©, elle
ri et m’a souhaitĂ© du succès dans mon travail…
Sa mère était belle et attirante. Après ça, je rêvais de lui,
J’ai quittĂ© mon travail et j’ai regardĂ© son chemin pour voir quand il viendrait le prendre. Soudain
la sonnette a sonnĂ© et il est entrĂ©. Je l’ai immĂ©diatement emportĂ©
et regarda dans ses yeux et l’Ă©tendit en vain…
J’ai toujours voulu du thĂ©.
Comme je travaillais seul dans la pièce, j’ai eu l’occasion de parler librement .
Et un jour , je l’ai appelĂ© et lui ai demandĂ© d’essayer un modèle de pantalon, puisque c’est sa taille. Bien sĂ»r, mon dĂ©mon.
Il a dit que si tu en couds une pour moi, je l’essaierai. Il a commencĂ© Ă  tirer le rideau et Ă  mettre
On aurait dit qu’elle se dĂ©shabillait alors que son pantalon et son rideau Ă©taient lĂ©gèrement ouverts. Mon cĹ“ur s’est arrĂŞtĂ© quand il a baissĂ© son jaune
pantalon moulant. Il n’avait aucun poids sous lui.
Ses larges hanches s’Ă©cartèrent en se penchant. son cul Ă©tait lisse,
Je ne pouvais pas le supporter, j’allais attaquer. Le vestiaire Ă©tait très petit et
Je voulais répéter là-bas pour pouvoir être plus proche de lui et il était
porter le pantalon complet. Je lui ai demandĂ© Ă  voix basse s’il Ă©tait habillĂ©, et quand je n’ai pas eu de rĂ©ponse,
J’ai ouvert le rideau. La chambre se refermait, elle voulait sortir de la cabine, mais
elle ne pouvait pas sortir parce que j’Ă©tais Ă  la porte, et elle est restĂ©e lĂ . Le pantalon Ă©tait si serrĂ© qu’elle
les mollets et les hanches semblaient sortir…
Nous étions tous les deux dans la cabine étroite et nous regardions dans la pièce en riant.
il a dit que c’Ă©tait trop Ă©troit. Il a dit que c’Ă©tait comme si mes hanches Ă©taient toutes sorties. Je savais qu’il voulait
moi aussi, mais on ne pouvait pas s’ouvrir l’un Ă  l’autre. Il a dit: “Partout est beau
, pourquoi continue-t-il Ă  diviser le front?”Ton pantalon ne tenait pas autour de ta chatte
. Je lui ai demandĂ© de se pencher et d’Ă©carter la jambe. Puisque la cabine Ă©tait Ă©troite
, ma tĂŞte touchait son ventre et le mien
on aurait dit qu’il Ă©tait dĂ©chirĂ© et enflĂ©. Il s’en est rendu compte et a mis ma main sur sa chatte et
commencĂ© Ă  lisser l’excès de tissu, Z en fait c’Ă©tait suffisant pour que je voie mĂŞme l’erreur,
mais je voulais m’ouvrir, je voulais le toucher. Je pressais sa chatte avec mon majeur
, en le frottant. J’ai senti un peu d’humiditĂ© dans sa chatte et quand je
elle leva les yeux vers son visage, ferma les yeux et serra sa lèvre infĂ©rieure, s’amusant
.
J’ai dĂ©zippĂ© le pantalon I Je
décompressé le pantalon sans ceinture, légèrement décompressé le pantalon et je
frappait sa chatte avec ma langue. Je pouvais entendre gémir
ohhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh euh euh euh. Il m’excitait encore plus,
J’ai sorti ma bite et j’ai levĂ© une jambe et j’ai commencĂ© la chatte.
Sa chatte était si serrée que je pouvais la forcer et il pouvait faire des cris. Ahh
uhhhh allez garçon fais-le plus vite! Il se poussait vers ma bite,
finalement, nous avons tous les deux éjaculé. Puis il est descendu et est revenu 10 minutes plus tard
avec une tasse de thĂ©. Il a dit que mon mari n’est pas Ă  la maison ce soir, viens chez nous le soir, tu
rencontrera mon cigdem, et nous ferons l’amour chaque fois que nous en aurons l’occasion. J’ai acceptĂ©
et elle a serrĂ© un peu ses hanches et elle s’est assise sur mes genoux et la pièce s’est secouĂ©e.
J’ai frappĂ© Ă  leur porte le soir. Elle se tenait devant moi en peignoir et a dit qu’elle allait prendre un bain
. Il a dit que Çiğdem viendrait dans une heure. Il
je suis allĂ© dans la salle de bain et j’Ă©tais assis sur le canapĂ©-lit. Je ne pouvais pas m’en empĂŞcher Je regardais de la porte,
se dĂ©shabiller et serrer ses seins, lĂ©cher l’intĂ©rieur de sa bouche avec ma langue et serrer
ses hanches avec mes mains et Ă©cartant ses hanches et pressant son cul avec mon milieu
doigt. Il secoua soudainement ses hanches et
j’ai enlevĂ© mon doigt. Il a dit non, je peux pas le laisser sortir du cul. Il a dit que mĂŞme mon mari ne le faisait pas
Ă  partir de lĂ . Après lui, je l’ai allongĂ© par terre dans la salle de bain sur le dos et
lève ses jambes. Il a attrapé ses mollets avec ses mains et ses 2 trous étaient
comme une gourde. J’ai frottĂ© ma main savonneuse sur sa chatte, en fait mon objectif
c’Ă©tait diffĂ©rent.
C’Ă©tait en train de savonner ton trou du cul et de le claquer! Les savons qui coulaient de sa chatte couraient
dans son trou du cul. Je l’ai savonnĂ© lĂ©gèrement avec mon doigt, je l’ai Ă©largi et
coincĂ© ma bite pourrie dans ta chatte! J’allais et venais, j’ai soudainement
il l’a sorti de sa chatte et l’a placĂ© dans son trou du cul et l’a enracinĂ©. Je l’ai enracinĂ© avant mĂŞme de pouvoir lever la main
. Elle a crié dans la salle de bain. Ce cri a été répété encore et encore
ahhhhhhhhh. Après un peu de trajet, la chambre
a commencĂ© Ă  s’amuser. J’ai Ă©jaculĂ© dans son cul et après le lavage, nous sommes sortis de la salle de bain, nous
attendu que le crocus vienne…
Enfin, le crocus est arrivĂ©, je l’ai serrĂ©e dans mes bras Ă  cĂ´tĂ© de sa mère et l’ai embrassĂ©e
elle. Nous nous sommes assis et sa mère m’a fĂ©licitĂ© avec des mots de louange. toujours avec sa mère
on fait mĂŞme l’amour, parfois avec cigdem, mais
Je voulais faire un groupe avec eux deux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

free porno pornos frei porno deutsches porno iphone porno kamera porno student porno blonde porno creampie porno massage porno sleeping porno mom porno sister porno
© 2023 Bei handelt es sich um einen kostenlosen Hostingservice für Pornofilme. Du kannst dir ein verifiziertes Benutzerkonto erstellen, um auf unsere Website Pornofilme in verschiedenen Formaten hochzuladen. Jedes Pornofilm, das du hochlädst, wird in maximal 5 Arbeitstagen bearbeitet. Du kannst außerdem unseren Einbettungscode verwenden, um unsere Pornofilme auf anderen Websites zu teilen. Free Porn